Les laits végétaux : tendance ou vraie alternative pour remplacer le lait de vache ?

Publié le : 06 mars 20207 mins de lecture

Intolérances, allergies, régimes végétariens, végétaliens ou vegans… le lait de vache est de plus en plus « boudé » par certains consommateurs et le marché est en berne. On l’accuse d’être très indigeste, d’être trop lourd et il soulève même des débats quant à la croissance des enfants. Face à ces débats qui persistent, les laits végétaux débarquent et envahissent le marché des boissons.

Des « laits » … végétaux ?

On les nomme « laits végétaux » alors qu’il conviendrait de les nommer « boissons d’origine végétale » car le mot « lait » est normalement réservé au lait donné par les femelles des mammifères. Auparavant, les laits végétaux étaient plutôt réservés aux végétariens, végétaliens ou aux consommateurs obligés de trouver des substituts au lait de vache par nécessité et pour raison de santé (allergies). Aujourd’hui on s’arrache les laits végétaux alternatifs qui ne sont plus la chasse gardée des magasins spécialisés et qui se retrouvent dans les rayons des grandes surfaces ordinaires.  On les consomme pour leurs vertus diverses et variées, on apprend aussi à les cuisiner. Les laits végétaux ont leur place dans nos frigos et dans notre quotidien alimentaire.

Qui sont ces laits végétaux ? Ils sont généralement obtenus à partir de légumineuses comme le soja, de légumes secs comme le riz, l’épeautre ou l’avoine, ou encore d’oléagineux comme la noisette, l’amande ou le sésame. Comment sont-ils fabriqués ? Il existe plusieurs procédés différents : la poudre de la matière première est tout simplement réhydratée ou le lait est obtenu par dilution des fruits dans de l’eau. Certains laits végétaux sont obtenus après une très lente cuisson, d’autres sont obtenus après broyage et infusion des fruits…

Laits végétaux et santé

Le lait de vache a le dos large ces dernières années, on l’accuse à tour de rôle de différents problèmes : intolérances, troubles digestifs, problèmes de type ORL ou osseux, asthme, maladies de peau, douleurs articulaires, cause d’obésité… Pourquoi ces débats ? Parce qu’il faut savoir que nous sommes, êtres humains, les seuls mammifères à continuer à boire du lait à l’âge adulte. Un comble pour certains spécialistes de santé qui estiment que l’on peut se passer de lait de vache et que notre alimentation moderne peut palier à tous nos besoins nutritionnels, sans lait.

Chez les plus jeunes enfants, il est prouvé que les laits végétaux peuvent être une bonne alternative si une mère ne peut plus allaiter. Si le lait maternel reste le lait « parfait » pour la croissance et le développement de l’immunité d’un enfant, les laits végétaux peuvent être donnés en substituts car ils sont souvent moins riches et moins gras que le lait de vache. Le lait d’amande est par exemple un des laits les plus digestes pour les enfants alors que le lait de soja est à modérer suivant l’âge des enfants, en raison sa richesse en isoflavones, des molécules très similaires aux œstrogènes de la femme.

Les « plus » des laits végétaux

Alors finalement, pourquoi aime-t-on autant les laits végétaux ? Quels sont leurs vertus ? Ils présentent effectivement des vertus sur le plan diététique et nutritionnel : ils sont plus digestes que le lait de vache car ils ne créent pas de phénomène de « putréfaction » dans nos intestins (donc pas de ballonnements, ni troubles digestifs ou autres gaz), ils sont riches en acides gras insaturés (donc des graisses dites « bonnes » pour la santé), ils sont riches en vitamines et en minéraux (calcium, magnésium, phosphore), ils contiennent des fibres qui favorisent la satiété et le transit, ils sont bons pour notre cœur et ne contiennent pas de cholestérol.

Quel lait végétal choisir ?

Si les laits végétaux présentent bien un avantage c’est la diversification, alors vous pouvez varier les plaisirs et les vertus. Les laits d’amande et le lait de châtaigne sont adaptés aux gens souffrant de troubles digestifs, le lait de riz est particulièrement apprécié des enfants car il est doux et légèrement sucré, les sportifs apprécient le lait de noisette pour ses vertus énergétiques, les cuisiniers apprécient le lait de coco pour diversifier leurs recettes…

Côté cuisine justement, n’importe quelle recette ne va pas avec n’importe quel lait végétal. Vous avez une envie de crêpes ? Optez plutôt pour le lait de soja ou d’amande. Si vous voulez faire un gratin ou encore élaborer une béchamel choisissez le lait de soja ou le lait d’avoine. Pour les pâtisseries vos alliés seront le lait de coco et de lait d’avoine. Pour les recettes salées exotiques à base de légumes ou de poissons, misez sur le lait de coco. Pour élaborer des boissons sucrées de type smoothies préférez le lait de coco là encore ou le lait d’avoine. Le matin au petit déjeuner, optez pour la gourmandise et la nutrition avec le lait de riz ou de noisette.

Plan du site