Comment préparer une crème aigre au romarin avec une pêche épicée?

Avant de parler de la pêche épicée, je dois vous rappeler quelque chose. Récemment, j’ai déploré le fait que dans les menus de nombreuses auberges et restaurants de campagne de Franconie, il n’y a pas de sélection de desserts. Car bien que nous vivions dans une belle région, nous vivons aussi dans une diaspora de soupes et de desserts.

Car “hot love” est en réalité la naissance d’une propriétaire insatisfaite qui n’a voulu qu’embrouiller ses invités en mettant sur le menu les deux mots énigmatiques au lieu de l’habituel, “glace à la vanille et framboises chaudes”. Et c’est déjà le non plus ultra du côté marbré. Uniquement garnie de la tarte aux pommes qui suit immédiatement, avec de la glace à la vanille.

Nous savons cependant par ces choses extrêmement frugales, les hôtes franconiens, qu’immédiatement après notre commande dans l’entrepôt frigorifique, seuls les emballages sont ouverts, dont le contenu se retrouve ensuite soit dans le micro-ondes, soit dans la poêle. Les Franconiens l’aiment probablement ainsi. Il ne faut pas s’attendre à ce que le cuisinier en fasse trop…

L’essentiel, c’est beaucoup – c’est le nombre de personnes qui l’apprécient

Parce que cela ne correspond pas en principe à la mentalité franconienne de vouloir entraîner les autres dans des calamités ou de vouloir régler des problèmes. On murmure plutôt tranquillement, et lorsqu’on nous demande quel goût cela aurait eu, “bon”, alors que l’on continue à retirer la fausse assiette de rôti avec les restes du plat totalement inacceptable. L’essentiel, c’était beaucoup. Et peu coûteux.

Le citoyen allemand moyen n’attache de l’importance à la qualité que dans l’image du téléviseur d’un mètre trente de large. Mais pas sur le programme qui nous est présenté à ce sujet. Nous attachons également de l’importance à la qualité de nos voitures. Même si nous ne sommes souvent que très à l’aise dans les embouteillages. Ce n’est que lorsqu’il s’agit de nourriture que les gens regardent très vite le prix. Mais ils continuent à acheter à leurs enfants le pudding tout prêt dans une tasse au lieu de le faire cuire eux-mêmes.

Qu’est ce que la crème aigre ?

En anglais, c’est « sour cream » et en français, c’est tout simplement de la crème aigre. C’est une crème qu’on a fermenté et employée comme condiment pour des plats tels que les pommes de terre au four. Cette crème est très utilisée dans la gastronomie nord américaine  ou du côté nord de l’Europe. Ainsi donc, voici la recette de la crème aigre fait maison :

Dans 200 ml de crème fleurette, ajoutez le jus de la moitié d’un citron. Mélangez bien. Salez avec une pincée de sel et d’une pincée de poivre. Voilà la crème est prête.

Les pêches épicées 

Et donc on se débrouille aussi au restaurant avec de l’amour chaud ou de la tarte aux pommes sortie du sac. En particulier dans le domaine des desserts, il existe d’innombrables possibilités et variations qui ne sont laissées de côté que par commodité. J’ai rassemblé pour vous l’une de ces variantes possibles dans ma recette d’aujourd’hui.

Pêche d’épice en été ou pêche d’épice après tout ?

Une simple Panna Cotta, en principe aussi un éternel ennui sur la carte des desserts, juste au Ristorante du coin, se transforme en une crème aigre épicée au romarin à la fin. Si vous l’étalez sur une assiette et que vous mettez une demi-pêche pelée au milieu, vous pouvez obtenir un bel effet qui rappelle fortement un œuf au plat. Ou vous pouvez ajouter des Amarettinis et une fine purée de framboises. Le dessert est prêt. Vos invités et leurs papilles seront stupéfaits !

Recette et préparation

Les ingrédients pour 4 personnes tout d’abord la crème aigre au romarin :

* 100 ml de lait

* 100 ml de crème

* 200 ml de crème fraîche

* 50 g de sucre

* 3 brins de romarin

* 3 feuilles de gélatine (bien sûr, l’agar agar est également possible).

Pour les pêches épicées : * 2 pêches * 2 branches de romarin * 1 bâton de cannelle * pulpe d’une demi gousse de vanille * 100 ml de vin blanc * 2 cuillères à soupe de miel Pour la purée de framboises : * 400 g de framboises (surgelées) * 4 cuillères à soupe de sucre * Pour la décoration : 50 g d’Amarettini

Dans une casserole, porter d’abord à ébullition le lait, la crème, le sucre et les branches de romarin, puis les retirer de l’assiette et les laisser tremper quelques minutes. Note : Ne faites pas cuire la crème aigre en même temps, car elle “floculerait” à l’ébullition, la crème entière ne serait plus lisse ! En ce qui concerne la quantité de gélatine : nous ne visons pas une mousse ferme, mais seulement une crème légèrement épaissie.

Trempez la gélatine dans de l’eau froide pendant cinq minutes, puis pressez-la. Retirez les brins de romarin du mélange lait-crème, réchauffez-le brièvement (ne le faites jamais bouillir) pour dissoudre complètement la gélatine dans le liquide en remuant. Laissez refroidir un peu, puis ajoutez d’abord la crème aigre, remuez le tout jusqu’à ce que le mélange soit lisse et étalez-le le plus possible en cercle sur des assiettes (si possible foncées).

Préchauffez le four pour les pêches assaisonnées. Couper les pêches en deux, enlever le cœur et faire braiser les moitiés dans une petite casserole avec le bouillon des ingrédients ci-dessus dans le four à 180 degrés (four à convection 160 degrés) sur la deuxième piste par le bas pendant 15-20 minutes. Versez le breuvage sur les moitiés de pêches plusieurs fois. Laissez refroidir les pêches assaisonnées et placez les moitiés au milieu de la crème. Mettez les pêches épicées dans un endroit frais.

Visuellement, ce simple dessert peut encore devenir un succès en y ajoutant une purée de framboises. Faites chauffer les framboises dans une casserole avec le sucre et laissez mijoter pendant quelques minutes jusqu’à ce que les baies se soient toutes bien liquéfiées et que la quantité totale ait été réduite d’environ un quart. Passez maintenant les fruits à travers un tamis fin pour en retirer les pépins.

Déposez la purée de framboises dans les assiettes à côté de la crème blanche (pas encore gélifiée) et dessinez des motifs dans les masses à l’aide d’un petit bâton de bois. Saupoudrer d’amaretti et servir saupoudré de sucre glace.

La crème aigre au romarin et à la pêche épicée peut être servie comme un œuf au plat